Connect with us

Faits divers

Spécial Saint-Valentin : « Castrez votre Ex » via les chats sauvages

Published

on

Partager

Le centre d’adoption d’animaux Homeward Bound, dans le New Jersey, propose une initiative unique pour la Saint-Valentin. Dans le cadre de la campagne « Stérilisez votre Ex », le refuge encourage les amoureux des chats à donner le nom d’un ex à un félin sauvage et à contribuer ainsi à son opération de stérilisation pour seulement 50 dollars.

L’annonce humoristique de la campagne, partagée sur Instagram, souligne le slogan : « Parce que certaines choses ne devraient pas se reproduire ». Le processus implique que le chat, baptisé du nom de l’ex désigné, soit stérilisé avant d’être relâché dans sa colonie, dans le cadre du programme de piège-neutre-retour (TNR) du refuge.

Le TNR est une stratégie cruciale de contrôle de la population féline sauvage, rompant le cycle de reproduction et évitant la naissance de chats non désirés dans la communauté. Eric Schwartz, directeur du développement de Homeward Bound, a expliqué que plus de 600 chats ont bénéficié de cette initiative en 2023.

Pour participer, les personnes peuvent remplir un formulaire de don, choisir l’option « en l’honneur de », et ainsi, offrir une contribution amusante et symbolique. Homeward Bound prévoit même de fournir une photo des chats stérilisés nommés d’après les ex, en guise de reconnaissance.

Le programme a déjà récolté plus de 2’000 dollars, permettant la stérilisation d’environ 40 chats, une réussite notable pour le refuge. Schwartz a souligné que l’initiative a suscité un engagement enthousiaste, offrant aux donateurs l’occasion humoristique de se défouler tout en soutenant une cause importante.

Homeward Bound s’inscrit dans la tendance des refuges pour animaux qui utilisent la période de la Saint-Valentin pour des collectes de fonds ludiques. D’autres initiatives incluent le zoo de San Antonio qui donne le nom d’ex à un cafard en échange de dons, ou encore la Lexington Humane Society qui permet aux gens d’écrire les noms de leurs choix dans un bac à litière moyennant une contribution. La SPCA de Rhode Island offre également une option similaire, où un chat fera ses besoins au nom de l’ex pour une modique somme de 5 dollars.

Quant au zoo de San Antonio (Texas) pour la Saint-Valentin, lors de la collecte de fonds annuelle « Cry me a Cockroach », propose de nommer un cafard au nom de l’Ex. Cafard, qui ensuite sera donné à manger à un animal. Le don de 10 dollars permettra d’assurer un avenir au zoo.


Partager

Faits divers

Les « Baisers » chocolatés pour nos animaux de compagnie

Published

on

Partager

Dans le tumulte des adieux déchirants, une touche de douceur émerge dans un hôpital vétérinaire de l’Alabama. Le Smiths Station Animal Hospital, connu pour ses soins empreints de compassion, a introduit une tradition touchante : offrir aux chiens sur le point de franchir le pont arc-en-ciel un dernier goût de chocolat.

L’idée, née d’un désir profond de réconfort, est devenue virale après qu’une photo d’un pot de chocolats, joliment étiqueté « Bisous d’Adieu », a été partagée sur Facebook. Le message émouvant affirmait que « aucun chien ne devrait aller au paradis sans goûter au chocolat ». Les commentaires, empreints de tristesse et de réminiscences, ont afflué, révélant des histoires d’adieux poignants et de moments partagés avec amour.

Cette tradition, bien que non conventionnelle en raison des dangers potentiels du chocolat pour les chiens, offre un dernier geste de douceur dans des moments de grande peine. « Nous essayons de fournir autant de réconfort que possible pendant cette période terriblement difficile et émotionnelle », explique le Dr. Nicole Namie, une des âmes bienveillantes de la clinique. Cette pratique, bien que récente dans sa viralité, existe depuis des années à l’hôpital, où chaque chien mérite une sortie empreinte de tendresse.

L’initiative a suscité une vague de soutien et de compréhension, avec des témoignages touchants venant du monde entier. Des histoires de derniers pique-niques sous le soleil et de câlins remplis de chocolat émergent, illustrant la profondeur du lien entre l’homme et son meilleur ami à fourrure.

Alors que le chocolat peut être toxique pour nos compagnons canins, son innocuité dans ces derniers instants est une source de réconfort pour tous ceux qui doivent dire adieu à leur ami à quatre pattes. Dans ces moments difficiles, chaque geste de douceur devient un précieux souvenir, un dernier baiser de tendresse avant de franchir le seuil vers l’éternité.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Briciola, la fidèle mascotte des carabiniers de Rome

Published

on

Partager

Briciola, le chien mascotte des Carabiniers, occupe une place spéciale au sein du 4e régiment Tor Quinto à Rome. Adoptée en 2014, cette charmante métisse a conquis le cœur de l’armée et de l’Italie tout entière. Découvrons l’histoire, les devoirs et les espiègleries de cette figure emblématique.

L’histoire de Briciola

Née le 5 juin 2013, Briciola a été adoptée en mars 2014 par les carabiniers du 4e régiment de chevaux. Son « enrôlement » sous l’aile protectrice du maréchal Fabio Tassinari, chef de la Fanfare du régiment, a marqué le début d’une carrière singulière. Rapidement, elle a acquis le grade de vice-brigadier en 2018, une reconnaissance de son rôle symbolique au sein de l’Arme.

Briciola, succédant à d’autres mascottes telles que Trombetta, Birba, et Lady, incarne une tradition remontant aux années 70. Offerts en cadeau, ces chiens croisés deviennent des porte-bonheur, intégrant la vie quotidienne du régiment et participant à des cérémonies officielles.

Devoirs et responsabilités

Bien que Briciola ne soit pas impliquée dans des opérations sur le terrain, elle joue un rôle crucial dans la transmission des valeurs de l’Arme. Sa présence calme et joyeuse, sa capacité à rester sereine lors d’occasions formelles, et sa relation harmonieuse avec les chevaux et la musique en font une mascotte exceptionnelle.

Au-delà de ses devoirs cérémoniels, Briciola apporte une dose de bonne humeur à la caserne. Son caractère dynamique et enjoué équilibre avec sa capacité à rester sérieuse lors des événements formels, comme en témoigne son accueil du président Mattarella en 2015. Cette dualité fait d’elle une mascotte unique, appréciée par les militaires et le public.

Foto Fabio Cimaglia / LaPresseRoma 03-02-2015PoliticaQuirinale, cerimonia di insediamento del nuovo Presidente della RepubblicaNella foto Sergio MattarellaPhoto Fabio Cimaglia / LaPresseRome 03-02-2015PoliticQuirinale, ceremony for the new President of the Republic In the photo Sergio Mattarella

Le quotidien de Briciola

La vie de Briciola dans la caserne du 4e régiment de Tor Quinto à Rome est loin d’être banale. Elle partage son temps entre la caserne et le domicile du lieutenant Tassinari, son maître et compagnon privilégié. Libre de se déplacer, elle explore la caserne, joue avec les chevaux, et assiste aux répétitions musicales de la Fanfare.

Briciola, dotée d’une personnalité indépendante, exprime son affection de manière espiègle. Elle peut cacher des objets, comme des gants, pour attirer l’attention ou laisser tomber des stylos et des papiers du bureau pour rappeler sa présence. Cette complicité entre Briciola et les carabiniers souligne l’importance des animaux dans la vie quotidienne de la caserne.

La contribution sociale de Briciola

Outre ses fonctions au sein du régiment, Briciola participe aux projets d’hippothérapie destinés aux jeunes handicapés, démontrant l’engagement des Carabiniers envers le bien-être animal et la responsabilité sociale.

Un porte-bonheur et bien plus

Briciola, en tant que mascotte des Carabiniers, représente bien plus qu’un simple porte-bonheur. Elle incarne l’histoire et les traditions du 4e régiment de chevaux tout en ajoutant une touche de légèreté et de joie à la vie quotidienne de la caserne. Son rôle symbolique, combiné à sa personnalité unique, en fait une figure chère aux cœurs des carabiniers et du public italien. Avec son retour au Quirinale pour accueillir le président Mattarella, Briciola continuera à apporter son énergie positive et sa fidélité à l’Arme et à la nation.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Le scandale du « vétérinaire vampire »

Published

on

Partager

Ceci est une histoire troublante de cruauté envers les animaux. L’histoire n’est pas nouvelle. Cela a commencé il y a près de 20 ans, même s’il n’a été révélé qu’en juin 2022, grâce au récit d’un « repenti » qui dénonçait les crémations récurrentes d’animaux.

Une enquête de police à Madrid révèle l’histoire troublante d’un individu surnommé le « vétérinaire vampire », accusé d’avoir intentionnellement tué environ 500 chats et chiens pour constituer une banque de sang animale. Les poches de sang étaient vendues à des cliniques vétérinaires et à des hôpitaux de toute l’Espagne.

Les perquisitions ont permis de sauver plus de 257 animaux, soulignant l’ampleur de cette affaire scandaleuse.

Contexte et faits

L’homme en question, identifié comme Luis Miguel V.F, aurait opéré illégalement une banque de sang sous le nom « Veterinary Transfusion Center ». En Espagne, les banques de sang animales sont rares, et la gestion est généralement confiée à des entreprises privées fournissant des fluides aux cliniques vétérinaires.

Une plainte fut déposée par l’incinérateur de la ville de Yuncos (Tolède), alerté par des crémations fréquentes d’animaux. L’enquête révélant que l’individu aurait « entraîné » à mort plus de 500 animaux, notamment des chats, des chiens, et même des lévriers très prisés pour leur sang.

Modus Operandi et réactions

Dans la « maison de l’horreur » de Humanes, à Madrid, la police a trouvé des sacs contenant du sang et du plasma provenant d’animaux victimes d’un faux vétérinaire.

Selon les éléments de l’enquête, le « vétérinaire vampire » aurait prélevé du sang sur des animaux malades, causant la mort d’au moins 60 d’entre eux rien qu’entre avril et mai de 2022.

Les animaux étaient livrés soit par des propriétaires qui ne souhaitaient pas continuer à s’en occuper, soit par des protecteurs qui ont délégué leur responsabilité.

Cette affaire avait suscité l’indignation parmi les vétérinaires de Madrid, qui demandèrent une enquête approfondie sur les violations des normes de bien-être animal et l’exercice illégal de la pratique vétérinaire. Les autorités cherchèrent également à déterminer comment l’individu avait obtenu des médicaments et travaillé en toute impunité pendant près de 20 ans.

L’homme d’affaires avait extrait le sang de ces animaux avec des pratiques « douloureuses et cruelles », jusqu’à provoquer leur mort. Selon les chercheurs, pour obtenir de plus grandes quantités de liquide, il avait percé les animaux directement au-dessus du ventricule gauche du cœur, provoquant leur mort par choc hypovolémique.

Le but de ces pratiques, selon le ministère public, était de vendre le sang principalement aux cliniques vétérinaires de la Communauté de Madrid, au prix de 80 euros pour 400 millilitres dans le cas des chiens, et de 85 euros pour 40 millilitres s’il s’agissait de chats. Au fur et à mesure que la demande augmentait, souligne le parquet, il en est venu à offrir ses services d’hémothérapie à toute l’Espagne et à d’autres pays européens comme l’Italie, la Belgique, la France et le Portugal.

Le prévenu était l’unique administrateur de la société Centro de Transfusiones Veterinario SL et était président de l’Association d’Hématologie et Homéopathie Animale, chargée de la certification des laboratoires d’hématologie et des banques de sang des associés.

Conséquences

Les animaux secourus furent référés à des organisations de protection animale, mais certains étaient dans un état critique. L’affaire souligna la nécessité de renforcer la réglementation et la surveillance dans le domaine vétérinaire pour éviter de tels abus à l’avenir.

L’affaire du « vétérinaire vampire » a mis en lumière une pratique choquante et a souligné l’importance de la vigilance dans le secteur vétérinaire. Les autorités et les organisations de protection animale ont uni leurs efforts pour garantir que justice soit rendue pour les animaux victimes de cette affaire dérangeante.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Un tueur en série de chiens sévit au Mexique

Published

on

Partager

Janvier 2024 – La forêt de Nativitas, dans la municipalité de Xochimilco, est le théâtre d’une terreur persistante alors qu’un tueur en série de chiens continue ses attaques. Avec 22 victimes canines en six mois, la communauté est sous le choc.

Chronologie des meurtres :
Depuis mai 2023, cette série sinistre de meurtres de chiens a ensanglanté la forêt de Nativitas. Les cadavres, découverts dans des conditions horribles, révèlent une cruauté inimaginable, évoquant un modus operandi méthodique et brutal. Malgré les plaintes et la promesse d’une surveillance accrue, les autorités n’ont pas réussi à mettre fin à cette vague de terreur.

La dernière victime, retrouvée avec des marques évidentes de torture, porte le nombre total de chiens assassinés à 22. La scène du crime, plongée dans l’obscurité par l’absence d’éclairage public, complique l’identification des coupables. Les habitants ont alerté les autorités, entraînant une mobilisation policière et l’intervention d’experts du parquet de la capitale.

Enquête en cours
Le ministère public a officiellement recensé 22 cas similaires et poursuit l’enquête, collectant des preuves sur les lieux des découvertes macabres. La communauté, traumatisée par ces événements, exige des réponses et une action immédiate des autorités.

Les autorités considèrent maintenant le responsable comme un tueur en série de chiens. Des caméras de surveillance de la ville ont fourni des informations sur la fuite après les crimes, mais l’identité du tueur reste inconnue. La population locale vit dans la crainte, incitant les résidents à s’organiser pour surveiller les zones fréquentées par les chiens.

Appel à la Justice :
Les sanctions pour maltraitance animale à Mexico ont été renforcées en 2023, avec des peines allant jusqu’à 10 ans de prison et des amendes pour ceux qui provoquent la mort d’un animal par maltraitance. La communauté appelle à signaler immédiatement tout acte de cruauté envers les animaux aux autorités pour mettre fin à cette terreur.

En bref

Alors que Xochimilco est plongé dans l’horreur, la chasse au tueur en série de chiens continue. Les autorités doivent intensifier leurs efforts pour identifier et arrêter cet individu impitoyable, garantissant ainsi la sécurité des chiens et de la communauté.

En attendant que le coupable soit pris et mis en prison pour plus que 10 ans en prison par la justice mexicaine. Pour notre part, il nous parait invraisemblable qu’à Genève le crime d’Onex n’ait pas incarcéré l’individu ; qui se trouvait en liberté les jours suivants le meurtre.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Un cas de peste confirmé dans l’Oregon, probablement lié à un chat

Published

on

Partager

Les autorités sanitaires du comté de Deschutes ont récemment confirmé un cas de peste humaine chez un résident local. Selon les informations fournies par le responsable de la santé du comté, il est probable que l’infection ait été transmise par le chat de compagnie symptomatique de la personne affectée.

Les services de santé du comté ont immédiatement pris des mesures pour informer les contacts étroits de l’individu concerné et leur ont fourni des médicaments préventifs contre la maladie. Les symptômes de la peste, qui peuvent apparaître entre deux et huit jours après l’exposition à un animal ou à une puce infectée, comprennent une montée soudaine de fièvre, des nausées, une faiblesse, des frissons, des douleurs musculaires et des ganglions lymphatiques enflés, également appelés bubons.

Fort heureusement, le cas a été identifié et traité à un stade précoce, limitant ainsi les risques potentiels pour la communauté. Aucun cas supplémentaire n’a été signalé jusqu’à présent.

Bien que la peste soit rare dans l’État de l’Oregon, les autorités sanitaires rappellent quelques conseils cruciaux pour prévenir la propagation de la maladie. Il est recommandé d’éviter tout contact avec les rongeurs et leurs puces, de protéger les animaux de compagnie avec des produits anti-puces, et de dissuader les chats de chasser les rongeurs. Les résidents sont également encouragés à éloigner les rongeurs sauvages des habitations et à prendre des précautions lors des activités de plein air.

Les conseils supplémentaires comprennent le port de vêtements longs pour réduire l’exposition aux puces, l’application d’insectifuge sur les chaussettes et les poignets des pantalons, et l’évitement de zones où des rongeurs morts sont observés. Ces mesures visent à minimiser le risque de transmission de la peste, qui se propage aux humains par la piqûre d’une puce infectée ou par le contact avec un animal malade.

Les autorités sanitaires rappellent également aux résidents de signaler tout comportement anormal chez les animaux de compagnie et de consulter immédiatement un vétérinaire en cas de maladie après un contact avec des rongeurs. Ces précautions sont cruciales pour maintenir la santé publique et éviter la propagation de la maladie.

Ici un cas de peste noire


Partager
Continue Reading

Faits divers

L’onde de choc de « Don’t F**k with Cats »

Published

on

Partager

Lorsque Netflix a diffusé « Don’t F**K with Cats : Hunting an Internet Killer » il y a cinq ans, la série a captivé des millions de téléspectateurs à travers le monde. Le récit de la traque de Luka Magnotta, un tueur de chats devenu meurtrier, a profondément choqué et fasciné le public.

Cependant, ce documentaire a eu des conséquences tragiques et inattendues. Hier, 7 février 2024, lors d’un procès pour meurtre à la Crown Court d’Oxford, des révélations ont surgi sur la manière dont la série a inspiré un acte d’une cruauté sans précédent.

Scarlet Blake, une jeune femme de 25 ans résidant à Marston, Oxford, est accusée d’avoir tué Jorge Martin Carreno, 30 ans. Les avocats ont révélé que trois mois avant le meurtre présumé de Carreno en 2021, Blake avait massacré le chat d’un voisin de manière atroce.

Selon les témoignages présentés au tribunal, Blake s’était filmée en train de démembrer le chat encore vivant, retirant ses yeux et sa peau avant de les mélanger dans un mixeur. L’horreur de cette vidéo, trop choquante pour être présentée au jury, a révélé l’obsession de Blake pour la violence.

Ce qui a frappé le tribunal, c’est la similitude entre les actions de Blake et celles de Luka Magnotta, telles qu’elles ont été présentées dans le documentaire Netflix. La même chanson, « True Faith » de New Order, a été jouée dans les deux vidéos, rappelant le crime brutal de Magnotta en 2012.

Les détails macabres de l’acte de Blake ont choqué le tribunal. Un vétérinaire a témoigné que le chat aurait souffert pendant plusieurs minutes avant de mourir, révélant la cruauté sans limites de l’accusée.

La procureure Alison Morgan a souligné que cet acte monstrueux n’était pas un incident isolé, mais plutôt le résultat d’une obsession de longue date de Blake pour la violence. Elle a également présenté des preuves montrant que Blake avait étranglé son partenaire lors d’un acte sexuel, illustrant ainsi sa fascination morbide pour la violence.

Ces révélations glaçantes ont jeté une lumière crue sur la nature troublante de l’accusée. L’histoire tragique de Jorge Martin Carreno, un employé de BMW espagnol retrouvé mort à Parsons Pleasure, a également été examinée lors du procès.

Scarlet Blake a plaidé non coupable de meurtre, mais les preuves présentées semblent accablantes. Le procès se poursuit alors que la justice cherche à démêler les sombres motivations derrière cet acte impensable.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Zeus, le Pitbull recueilli par un Bataillon militaire au Costa Rica

Published

on

Partager

Un chien maltraité, Zeus, de race Pitbull, secouru par la police militaire du Costa Rica il y a environ un mois, a trouvé un nouveau foyer au sein du bataillon. Bien que Zeus ait montré des progrès depuis son sauvetage, il nécessitera probablement une chimiothérapie pour traiter son anémie sévère, la maladie des tiques, une intervention chirurgicale et un cancer.

Initialement secouru le 27 décembre après un signalement, Zeus était dans un état critique, souffrant de maigreur extrême, d’anémie, et d’un cancer. Le propriétaire, âgé de 26 ans, a été arrêté par la police militaire pour maltraitance animale. Depuis son sauvetage, Zeus a été pris en charge par le 2ème Peloton de la police militaire, où il a reçu des soins médicaux intensifs.

Le traitement a été rendu possible grâce aux dons précédemment recueillis, bien que la facture demeure élevée. Le bataillon, en collaboration avec des protecteurs et des bénévoles, sollicite de nouveaux dons pour couvrir les frais médicaux vétérinaires de Zeus, notamment pour la chimiothérapie à venir.

Cette adoption marque un nouveau départ pour Zeus, qui a survécu à des conditions de maltraitance extrêmes. La police militaire et les protecteurs continuent de sensibiliser et de solliciter le soutien de la communauté pour offrir à Zeus une vie meilleure.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Les chiens placés lors du gel hivernal trouvent un foyer

Published

on

Partager

Dans la ville polonaise de Cracovie, la majorité des chiens qui avaient été temporairement adoptés pendant le récent gel hivernal sont sur le point de trouver un foyer permanent, révèle le refuge local. L’appel lancé il y a trois semaines pour héberger temporairement les chiens en raison des températures extrêmement basses a suscité une réponse exceptionnelle, avec 123 chiens placés dans des foyers temporaires.

Le refuge rapporte maintenant que, malgré le retour des températures à la normale, seulement 20 des 123 chiens ont été restitués. Étonnamment, 32 adoptants temporaires ont déjà signé des papiers pour adopter définitivement leur chien, tandis que 14 autres procédures d’adoption sont en cours. Quarante autres hôtes ont informé le refuge de leur intention de garder les chiens de façon permanente ou jusqu’à ce qu’un autre foyer puisse être trouvé.

L’action du refuge, initialement critiquée par certains, a connu un succès notable. Une inspectrice du refuge, Joanna Repel, explique que cette initiative a présenté bien plus d’avantages que d’inconvénients. Elle souligne qu’il aurait été normalement impossible de trouver des foyers pour autant d’animaux en si peu de temps. De plus, certains chiens métis, souvent négligés, ont également trouvé des foyers permanents, ce qui est une victoire significative.

Le refuge a partagé certaines des histoires de réussite sur les réseaux sociaux, soulignant l’adoption permanente de chiens tels que Reva. Même dans les cas où les chiens étaient restitués, ils ont désormais de meilleures chances d’être adoptés définitivement, car le temps passé dans un foyer temporaire a permis au refuge d’en apprendre davantage sur leur comportement et leur caractère.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Délaissée par ses fils, une millionnaire lègue sa fortune à ses animaux de compagnie

Published

on

Partager

En Chine, une femme âgée de Shanghai, nommée Liu, a récemment décidé de modifier son testament, préférant léguer sa fortune de 20 millions de yuans (2,8 millions de dollars) à ses chats et à ses chiens bien-aimés plutôt qu’à ses enfants adultes.

Liu a pris cette décision après avoir été profondément déçue par le comportement de ses enfants, qui ne lui ont jamais rendu visite, même lorsqu’elle était malade. Seuls ses animaux de compagnie ont été présents pour elle pendant sa convalescence, ce qui l’a conduit à changer radicalement son héritage initial.

La législation chinoise ne permettant pas de léguer directement de l’argent à des animaux, Liu a désigné une clinique vétérinaire locale comme administratrice de son héritage. Cette clinique sera responsable de prendre soin de ses chiens et chats après son décès, ainsi que de leur éventuelle progéniture.

Bien que Liu ait préféré léguer directement sa fortune à ses animaux, elle a été conseillée par les responsables du Centre d’enregistrement des testaments en Chine de nommer une personne de confiance pour superviser la clinique vétérinaire, garantissant ainsi que ses animaux seront correctement soignés.

Cette décision de Liu a suscité des réactions diverses en ligne, avec certains exprimant de la compréhension pour son choix, tandis que d’autres ont exprimé leur déception à l’égard de la situation familiale. Certains ont même évoqué un cas similaire survenu récemment à Shanghai, où un homme avait également choisi de léguer sa fortune à quelqu’un d’autre que ses proches, une décision qui avait été validée par un tribunal local.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Série d’attaques sur des chats à West Greußen avec de la peinture en bombe verte

Published

on

Partager

Une série d’attaques répétées contre des chats à West Greußen, Thuringe en Allemagne, suscite l’indignation alors qu’un agresseur sadique asperge les animaux de peinture verte. La police, désormais convaincue de l’existence d’un auteur en série, sollicite l’aide du public en diffusant des photos des animaux maltraités.

Depuis plus d’un an, des actes de maltraitance envers les chats secouent la communauté de West Greußen. Morle, l’un des malheureux félins, est devenu célèbre sur les réseaux sociaux après avoir été enduit de peinture verte à la fin de l’année dernière, ressemblant étrangement au personnage du Grinch.

La police a reçu plusieurs plaintes, révélant que d’autres incidents similaires se sont produits en février de l’année précédente. D’autres chats ont été victimes du sadique, tous résidant dans la même rue, et deux d’entre eux ont mystérieusement disparu.

La cruauté envers les animaux atteint son paroxysme avec une récente série d’attaques, où cinq chats ont été retrouvés recouverts de peinture verte. Les propriétaires, choqués et indignés, partagent les photos sur les réseaux sociaux, appelant à mettre fin à ces actes odieux.

La police intensifie ses efforts pour identifier et appréhender l’auteur, soulignant la nécessité d’une action rapide pour protéger les animaux vulnérables. L’indignation se propage dans la communauté, avec de nombreuses voix appelant à des sanctions sévères contre cet individu malveillant.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Ariel, le chien à six pattes : Une histoire de résilience et de solidarité

Partager

Distribution de nourriture pour chiens/chats à la Berliner Tiertafel


Partager

Published

on

Partager

L’histoire émouvante d’Ariel, l’épagneul de 11 mois au destin extraordinaire, a commencé sur le parking d’un supermarché B&M au Pays de Galles. Abandonnée et affamée, Ariel a attiré l’attention des sauveteurs avec quelque chose de particulier : deux pattes postérieures supplémentaires. Mikey Lawlor, président de Greenacres Rescue, a joué un rôle crucial dans son sauvetage. Découvrez le parcours unique d’Ariel, et l’incroyable mobilisation qui a permis son opération.

Le sauvetage d’Ariel

En septembre dernier, Ariel a été découvert dans un état de détresse sur le parking d’un supermarché. Mikey Lawlor et son équipe ont immédiatement remarqué ses deux pattes postérieures supplémentaires, créant une apparence unique, évoquant une queue de sirène. La chienne, nommée d’après la célèbre princesse Disney, présentait également d’autres défauts de santé, dont un rein unique et des complications articulaires.

La campagne de collecte de fonds

Face à la complexité des problèmes de santé d’Ariel, des bénévoles ont lancé une campagne de collecte de fonds pour financer son opération. Grâce à la générosité de donateurs du monde entier, la somme de 15’000 livres sterling a été rassemblée pour permettre à Ariel de subir une intervention chirurgicale à l’hôpital Langford Vets dans le Somerset.

L’opération réussie

Le vétérinaire Aaron Lutchman a dirigé l’équipe médicale qui a procédé à l’opération visant à retirer les membres postérieurs supplémentaires. Malgré les craintes initiales, Ariel a conservé ses quatre pattes fonctionnelles. Sa récupération rapide et son état joyeux ont témoigné du succès de l’opération. L’Université de Bristol, engagée dans l’apprentissage tout au long de la vie, a été fière de contribuer à ce sauvetage.

La convalescence et l’adoption

Après seulement deux jours de récupération, Ariel a été libérée et est retournée dans sa famille d’accueil. Elle entame maintenant une période de repos de 10 à 14 jours, suivie de semaines de physiothérapie. Les bénévoles de Greenacres Rescue s’engagent à trouver un foyer permanent pour Ariel. Les réponses positives du monde entier, avec des appels de New York à l’Australie, offrent l’espoir qu’Ariel trouvera bientôt une famille aimante.

Ariel, le chien sirène à six pattes, incarne la force, la résilience et l’amour qui peuvent émerger même des situations les plus difficiles. Son histoire témoigne de la puissance de la solidarité mondiale et de la générosité envers les animaux dans le besoin. Alors que Ariel se prépare à une nouvelle vie, cette histoire continue d’inspirer et de rappeler l’importance de la compassion envers nos compagnons à quatre pattes.


Partager
Continue Reading

Faits divers

Russie : Mort cruelle d’un chat jeté hors du train par un agent

Published

on

Partager

L’agent de train jette hors du train en marche le chat d’un passager, voilà la gaffe faite par un employé des trains russes.

Une tragédie secoue la Russie alors qu’un agent de train jette le chat Twiks hors du train dans un froid glacial, provoquant la mort de l’animal. L’indignation du public a conduit la compagnie ferroviaire nationale à présenter des excuses, mais la recherche intensive menée par des bénévoles a confirmé la triste nouvelle.

Selon les rapports, l’agent de train a jeté hors du train en marche le chat d’un passager a été jeté du train en marche, Twiks, le chat d’un passager. Ce dernier, qui craignait que l’animal errant ne puisse appartenir à un passager. Malheureusement, le propriétaire n’a signalé la disparition de Twiks que dix heures après le départ du train de Kirov.

La compagnie ferroviaire russe RZD a présenté des excuses pour l’incident et a annoncé un changement de politique. À l’avenir, les animaux perdus seront remis directement au personnel de la gare pour faciliter la recherche de leur propriétaire ou leur placement dans un foyer.

L’incident a déclenché une indignation massive parmi les citoyens, avec plus de 300’000 signatures recueillies sur une pétition en ligne appelant au licenciement de l’employé responsable du traitement brutal infligé à l’animal. Des vidéos publiées par des témoins horrifiés ont également appelé à des sanctions fermes.

Selon les chemins de fer russes, l’agent du train a supposé que Twiks était un animal errant qui aurait pu monter à bord lors d’un arrêt à Kirov. Les chemins de fer ont lancé une enquête interne, et l’agent a demandé aux passagers si l’animal appartenait à quelqu’un, mais aucune réponse n’a été donnée.

Après des jours de recherches, il a été annoncé que Twiks avait été retrouvé mort à environ un kilomètre de la gare de Kirov. Les premières conclusions indiquent que le chat est décédé des suites d’une morsure de chien et d’hypothermie, ne survivant pas aux températures glaciales de la neige. Une histoire qui soulève des questions sur la responsabilité et le traitement des animaux dans les transports en commun.


Partager
Continue Reading

Actualité