Connect with us

Personnalités et Stars

Murat Colak : Soigneur canin « Bone Cracker » de renommée mondiale

Published

on

Partager

Murat Colak, surnommé le « Bone Cracker », est devenu célèbre grâce à ses vidéos virales où il traite des problèmes de santé animale, notamment chez les chiens. Sa carrière fulgurante a commencé lorsqu’il a partagé en ligne le traitement de son propre chien malade, Bones. Avec plus de 180 millions de vues sur TikTok, ses vidéos ont rapidement captivé l’attention du public.

https://plus.rtl.de/video-tv/serien/der-knochenknacker-tierisch-verrenkt-976205/staffel-2-985155/episode-1-folge-1-985156

L’Homme derrière le surnom

Colak, âgé de 33 ans, avait initialement une carrière de masseur sportif et bien-être, mais il a découvert sa passion pour la santé animale en soignant son chien bien-aimé. Après avoir sauvé Bones d’une maladie grave, Colak a décidé de se consacrer à aider les animaux souffrants. Son cabinet à Bochum, ouvert récemment, est devenu un lieu de rétablissement pour de nombreux animaux. Sa nouvelle émission RTL l’a propulsé au-devant de la scène médiatique.

La reconnaissance publique

La popularité de Colak a dépassé les frontières de l’Allemagne, avec des millions de fans sur les réseaux sociaux, dont des célébrités telles que Lady Gaga et Will Smith. Son travail est maintenant reconnu dans la rue, et il attire des clients non seulement d’Allemagne, mais aussi des États-Unis, de Turquie et d’autres pays.

Avec sa propre émission sur RTL (en allemand), « The Bone Cracker – Animally Dislocated », Colak continue de partager son expertise avec un public plus large.

L’approche thérapeutique

Colak utilise une approche holistique pour traiter les problèmes de santé des animaux, combinant chiropractie, ostéopathie et massages. Ses mains ont aidé des milliers de chiens, chats et même des chevaux à retrouver leur mobilité et leur bien-être.

Les problèmes de santé dont Murat Colak traite : blessures musculaires, dysplasie de la hanche, arthrite/arthrose, blocages, tendons déchirés et ligaments croisés, prolapsus discal.

La relation avec Bones

Bones, le chien fidèle de Colak, est plus qu’un animal de compagnie ; il est un membre de la famille. Recueilli par Colak dans sa jeunesse, Bones a été un soutien émotionnel précieux pour Colak, comblant le vide laissé par l’absence de son père.

L’opinion des experts

Bien que la chiropractie et l’ostéopathie animale suscitent des débats parmi les experts, l’approche de Colak a trouvé un soutien auprès de nombreux propriétaires d’animaux reconnaissants. Son taux de réussite élevé et son engagement envers le bien-être des animaux sont évidents dans chaque traitement qu’il entreprend.

Le rêve d’une succursale en Turquie

Colak a des rêves encore plus grands. Il prévoit d’ouvrir une succursale en Turquie d’ici 2025. Son engagement envers le bien-être animal continue d’inspirer et de toucher des millions de personnes à travers le monde.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Entertainment

Palm Dog 2024 : Kodi, star canine récompensée

Published

on

Partager

Kodi, de chien errant à star de Cannes : le Festival de Cannes 2024 a couronné Kodi, un Griffon croisé, en lui attribuant la Palm Dog 2024 pour sa performance dans « Le Procès du chien » de Laetitia Dosch. Ce prix, récompensant le chien ayant le plus de mordant dans les films, a été remis vendredi 24 mai.

Une performance exceptionnelle

Kodi, qui succède à Messi, le Border Collie d' »Anatomie d’une chute », a su se démarquer malgré une compétition féroce, notamment face à Xin, un Jack Russell croisé lévrier du film chinois « Black Dog ». Ce succès est d’autant plus remarquable que « Le Procès du chien » était présenté dans la section Un Certain Regard, et non en compétition officielle.

Un choix déterminé

Laetitia Dosch, réalisatrice du film, a parcouru la France pour trouver le chien parfait. Elle a finalement trouvé Kodi, un ancien chien des rues de Narbonne, qui avait été récupéré et entraîné par une association. « Kodi n’aura pas grand-chose à faire », avait-elle dit, mais en réalité, le chien a dû réaliser entre 80 et 100 actions différentes pour le film, selon Juliette Roux-Merveille, coach d’animaux de spectacles.

Le rôle de Kodi

Dans « Le Procès du chien », Kodi incarne Cosmos, un chien agressif menacé d’euthanasie après avoir mordu et défiguré une jeune femme. Le film suit le procès de Cosmos, défendu par une avocate spécialisée dans les causes perdues. Cette prestation a été saluée non seulement pour la performance de Kodi, mais aussi pour la manière dont il a été traité sur le tournage, un critère essentiel pour la Palm Dog.

Bien-être animal

Anthony Pruvost, média gérant la Palm Dog, a souligné l’importance des conditions de tournage et du bien-être animal. Le prix met en avant les chiens comme de véritables acteurs, et Kodi est même crédité comme tel dans le film.

Une récompense bien méritée

Kodi, âgé de 9 ans, est maintenant un acteur reconnu. La Palm Dog 2024 marque la reconnaissance de son talent et de son histoire touchante, de chien errant à star de cinéma. Ce prix met en lumière l’importance de la protection animale et du respect des animaux sur les tournages.

Projets futurs

Kodi prendra sa retraite d’acteur après ce film, mais sa performance restera dans les mémoires. Quant à Xin, le Jack Russell de « Black Dog », elle a trouvé un foyer aimant avec l’acteur principal du film, Eddie Peng, qui a parlé de leur relation comme d’un « amour inconditionnel ».

En conclusion, la Palm Dog 2024 n’a pas seulement célébré les performances canines au cinéma, mais a également mis en avant l’importance du bien-être animal et des histoires de rédemption, transformant des chiens errants en véritables stars.

Voir également


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Pet Gala 2024, glamour et haute couture canine au Met de NY

Published

on

Partager

Le Pet Gala, équivalent canin du célèbre Met Gala, s’est tenu le 22 mai 2024 au American Kennel Club Museum of the Dog à New York. Cet événement caritatif a permis à des dizaines de chiens de défiler sur un tapis rouge de six mètres et demi, vêtus de tenues de haute couture imitant celles portées par des célébrités au Met Gala deux semaines plus tôt.

Des chiens en tenues de star

Les chiens, principalement de petite taille, ont porté des répliques des vêtements de célébrités telles que Bad Bunny, Nicki Minaj, Jennifer Lopez et Cardi B. Daffodil, un Poméranien, a incarné Jennifer Lopez, tandis que Kimba, un chihuahua, portait une robe inspirée de Zendaya. Bastian, un terrier, était vêtu comme l’acteur Colman Domingo. Le designer Anthony Rubio, organisateur de l’événement, a expliqué que son intention n’était pas de se moquer du Met Gala, mais de célébrer les magnifiques créations des plus grands designers.

Un défi de confort et de style

Rubio a souligné que contrairement à la mode humaine, où l’esthétique prime, le confort des chiens est sa priorité absolue. « Les humains peuvent souffrir de leur mode, mais pas les chiens. Leur confort et leur sécurité sont ma priorité », a-t-il déclaré. Les tenues, bien que spectaculaires, ont été conçues pour ne pas gêner les animaux, un défi que Rubio relève chaque année avec enthousiasme.

Un tapis rouge pour la bonne cause

Les bénéfices de l’événement, dont l’entrée coûtait 300 dollars, ont été reversés au musée hôte, un clin d’œil à l’objectif caritatif du Met Gala humain. Les costumes des chiens seront exposés tout au long du mois de juin, permettant aux visiteurs d’admirer ces créations uniques.

Le thème de l’année : The Garden of Time

Le code vestimentaire du Pet Gala 2024 était « The Garden of Time », en lien avec l’exposition « Sleeping Beauties: Reawakening Fashion » du Met. Rubio, ayant seulement deux semaines pour recréer les looks, s’inspire des designs présentés au Met Gala par les créateurs les plus talentueux du monde.

Une célébration de la mode et de l’amour des chiens

Le Pet Gala est plus qu’un simple défilé de mode pour chiens; c’est une célébration de l’amour et de l’attention que les gens portent à leurs compagnons à quatre pattes. En rendant hommage aux créations du Met Gala, cet événement montre que la haute couture peut aussi être une affaire de chiens, alliant glamour, créativité et bien-être animal.

Voir également


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Entertainment

Concours de chats en Malaisie : trouver le sosie de Garfield

Published

on

Partager

Le 18 mai 2024, le centre commercial de Sepang en Malaisie a accueilli un concours inédit : plus de cent chats roux se sont affrontés pour déterminer lequel ressemblait le plus à Garfield, le célèbre chat orange des bandes dessinées de Jim Davis. Organisé par le Malaysia Cat Club, cet événement a réuni des félins de tous horizons, privilégiant particulièrement les chats errants.

Une compétition hors du commun

Adam Zailani, 26 ans, n’a pas caché sa joie lorsque son chat Hara a été couronné vainqueur. Hara, un mâle de quatre ans au pelage roux et aux rayures caractéristiques, a conquis les juges grâce à sa ressemblance frappante avec Garfield. « Hara est en fait un chat errant. Il ressemblait à n’importe quel autre chat lorsque nous l’avons adopté pour la première fois, » a expliqué Adam, soulignant l’importance de ce concours qui permet aux chats moins valorisés habituellement de briller.

Contrairement aux concours traditionnels qui privilégient souvent les races pures et chères, cette compétition était ouverte à tous les chats, indépendamment de leur pedigree. Cela a offert une opportunité unique aux propriétaires de chats errants de montrer leurs compagnons sous un jour nouveau. « Je suis très surpris parce que je ne m’attendais pas à ce qu’Hara gagne, mais je suppose qu’il ressemble le plus à Garfield parmi les autres, » a ajouté Adam, encourageant les gens à participer à de telles compétitions inclusives.

Une victoire surprise et symbolique

La victoire d’Hara a été récompensée par un prix en espèces de 500 ringgits malais (environ 107 dollars), ainsi qu’un stock de nourriture et de compléments pour chats. Adam a fièrement monté sur scène avec Hara devant un poster géant de Garfield, une image mémorable qui a marqué les esprits des participants et des spectateurs.

Ce concours a été bien plus qu’un simple événement amusant. Il a permis de célébrer la diversité des chats et de sensibiliser à l’importance de l’adoption des animaux errants. En mettant en avant des chats comme Hara, l’événement a montré que même les animaux sans pedigree peuvent être des stars et mériter l’attention et l’amour.

Promouvoir l’adoption et la diversité féline

Les organisateurs espèrent que ce type de compétition deviendra plus courant, permettant ainsi de changer les perceptions sur les chats errants et moins chers. « Je pense que les gens devraient participer davantage à ce type de compétition, qui inclut des races de chats moins chères, » a conclu Adam, en espérant que son exemple inspirera d’autres propriétaires de chats à s’engager dans des initiatives similaires.

En somme, le concours de Sepang en Malaisie a non seulement mis en lumière la ressemblance amusante de certains chats avec Garfield, mais il a également servi de plateforme pour promouvoir l’adoption et le bien-être des chats errants. Un événement qui a su allier divertissement et cause noble, rappelant que tous les chats, quelle que soit leur origine, méritent une chance de briller.

Voir également


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Elliott Erwitt : chiens et photographie

Published

on

Partager

Elliott Erwitt, maître de la photographie, considère que lorsqu’une photo est réussie, elle devient irrationnelle et magique, dépassant les intentions conscientes du photographe. Sa capacité à capturer des moments avec une simplicité déconcertante en fait un observateur exceptionnel de la comédie humaine. Pour Erwitt, chaque image est un cadeau qui ne doit ni être remis en question ni analysé, mais apprécié pour sa capacité à révéler la beauté dans les expériences humaines et les liens émotionnels.

L’exposition : La Comédie Humaine

L’exposition « Elliott Erwitt, La comédie humaine« , présentée par la Fondation Canal, regroupe 135 œuvres en trois sections : les humains, les animaux (notamment ses célèbres photos de chiens), et les formes abstraites. Cette exposition posthume explore la vie quotidienne à travers l’humour et l’ironie, des thèmes chers à Erwitt.

Les chiens : des compagnons privilégiés

Erwitt est particulièrement fasciné par les chiens, qu’il photographiait non seulement pour capturer leur essence, mais aussi pour montrer leur perspective du monde humain. Ses photos de chiens, pleines de charme et de tendresse, révèlent la relation unique entre les humains et leurs compagnons à quatre pattes. Pour Erwitt, l’humour et l’ironie dans ses photographies de chiens permettent de relativiser et de subvertir les sens initiaux de l’image.

Un style inimitable

Erwitt préférait le noir et blanc pour ses photos artistiques, estimant que cette absence de couleur permettait une interprétation plus libre et expressive. Ses images, empreintes de nuances et de contrastes, soulignent la lumière, les ombres et les contours, offrant une profondeur émotionnelle et une clarté visuelle uniques.

Un maître de l’instantané

Avec une carrière prolifique débutée à New York après des études de photographie, Erwitt a su capturer des moments fugaces avec une précision et une spontanéité remarquables. Ses œuvres témoignent d’une curiosité insatiable et d’une capacité exceptionnelle à observer et à immortaliser les moments quotidiens.

L’héritage d’Erwitt

Erwitt a laissé un héritage riche, tant par ses photographies emblématiques que par son approche humaniste de la photographie. Ses compositions, équilibrées et harmonieuses, sont le reflet de son talent artistique et de sa maîtrise technique. Chaque photo raconte une histoire sans besoin de justification, mettant en lumière l’idéal dans le banal et créant des moments iconiques dans l’histoire de la photographie.

En bref

L’exposition « Elliott Erwitt. La comédie humaine » révèle l’humanité et l’humour avec une intention esthétique brillante. En explorant les subtilités de la comédie humaine, Erwitt nous invite à apprécier la beauté et l’ironie de la vie quotidienne, à travers le regard unique de l’un des plus grands photographes du XXe siècle.

Voir également


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Noem et les tribus: polémiques et interdictions

Published

on

Partager

La gouverneure du Dakota du Sud, Kristi Noem, est au cœur de plusieurs controverses, mêlant tensions avec les tribus amérindiennes de son État et des révélations choquantes sur son passé.

Interdiction d’accès à 20 % de l’État

Kristi Noem est désormais bannie de près de 20 % du territoire de son État. Cette interdiction concerne les terres des tribus Yankton Sioux, Sisseton-Wahpeton Oyate, Oglala, Rosebud, Cheyenne River et Standing Rock Sioux. Les mesures ont été prises après ses déclarations controversées liant les chefs tribaux aux cartels de la drogue.

Relations tendues avec les tribus

Les relations entre Noem et les tribus amérindiennes étaient déjà tendues avant son mandat, notamment après son soutien à la législation anti-manifestation lors des protestations contre le Dakota Access Pipeline en 2016. Les conflits ont été exacerbés par les points de contrôle COVID-19 mis en place par les tribus, que Noem avait critiqués.

Propos controversés et répercussions

En mars, Noem a accusé publiquement certains chefs tribaux de profiter des cartels de la drogue. Elle a affirmé recevoir des appels à l’aide de résidents de Pine Ridge, craignant pour leur sécurité. Ces commentaires ont été vivement critiqués par les dirigeants tribaux, exacerbant les tensions existantes.

Scandale du chien

La gouverneure a récemment admis dans son livre avoir abattu son chien de chasse, Cricket, parce qu’il était impossible à dresser et trop agressif. Cette révélation a suscité une vague d’indignation, notamment de la part des défenseurs des animaux, ajoutant à la liste des polémiques entourant Noem.

Impact politique

Ces controverses affectent ses ambitions politiques, notamment sa candidature potentielle comme colistière de Donald Trump. Bien que Trump ait exprimé son soutien, les scandales entourant Noem, y compris ses fréquents voyages dentaires à Houston aux frais de l’État et une anecdote douteuse sur une rencontre avec Kim Jong Un, nuisent à son image publique.

En bref

Entre les accusations d’inaction face aux cartels de la drogue et la gestion controversée de son chien, Kristi Noem navigue dans une mer de controverses qui impacte non seulement sa gouvernance mais aussi ses aspirations politiques futures.

Voir également


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Pilaf, le chien de Demi Moore conquiert Cannes

Published

on

Partager

Le chien de Demi Moore, Pilaf, fait sensation au Festival de Cannes. Cet inséparable compagnon de l’actrice pourrait même battre un record Guinness grâce à sa taille minuscule. Après Messi, l’acteur canin d' »Anatomie d’une chute », Pilaf s’impose comme la nouvelle célébrité canine d’Hollywood.

@whomagazine

Omg it’s Pilaf Moore!!! Love to see my girl out and about at the Cannes Film Festival with Demi Moore ❤️ #demimoore #dog #cannesfilmfestival #cannes #celebrity #chiuahua

♬ original sound – Empire State Building

Contrairement à la croyance populaire attribuant à Walt Disney la phrase « remuer la queue d’un chien est la seule chose que l’argent n’a jamais pu acheter », elle provient de Josh Billings, écrivain du XIXe siècle, et figure dans le film « La Belle et le Clochard » (1955). Ce film a immortalisé une scène iconique avec un cocker américain et un chien des rues. Des réalisateurs comme Charles Chaplin et Vittorio De Sica avaient déjà mis en avant la compassion canine avec « Une vie de chien » (1918) et « Umberto D. » (1952). Aujourd’hui, des chiens comme Lassie, Beethoven, Hachiko, et désormais Messi et Pilaf, continuent de marquer l’histoire du cinéma.

Messi, un border collie, a brillé aux Oscars 2024 dans « Anatomie d’une chute » de Justine Triet, film qui a remporté la Palme d’Or. À Cannes, lors de la présentation de « The Substance » de Coralie Fargeat, Pilaf a attiré l’attention des photographes. Ce chihuahua de trois ans, aux yeux expressifs et atteint du syndrome de la langue pendante, accompagne régulièrement Demi Moore à divers événements.

Pilaf possède même un profil Instagram avec plus de 20 000 followers, témoignant de son succès. Il a visité la Joconde, assisté à un match de Rafa Nadal et voyagé sur le yacht de Jeff Bezos.

Demi Moore espère que Pilaf pourra rivaliser avec Pearl, le chihuahua détenteur du record Guinness du plus petit chien, en mesurant Pilaf avec un billet de 100 dollars. « Je pense que Pilaf pourrait rivaliser avec Pearl », a déclaré l’actrice sur Instagram, comparant la taille de Pilaf à celle de Pearl, qui mesure 9,14 cm de haut et pèse 553 grammes.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Entertainment

Deadpool & Wolverine : avec Dogpool en vedette

Published

on

Partager

Dans le monde Marvel, où les héros sont légion, un nouveau visage à quatre pattes se joint à l’aventure : Dogpool. Ryan Reynolds, l’acteur emblématique derrière Deadpool, partage les coulisses de l’introduction de Peggy, le chien lauréat du prix du chien le plus laid de Grande-Bretagne, dans le film tant attendu « Deadpool & Wolverine ».

Dans cette incursion dans le Marvel Cinematic Universe, le duo dynamique formé par Deadpool et Wolverine se prépare à une nouvelle aventure palpitante. Mais parmi les visages familiers et les invités surprises, c’est Dogpool qui attire l’attention. Revêtu du célèbre costume rouge et noir de Deadpool, Dogpool apporte une touche de charme et de fidélité canine à l’écran.

Ryan Reynolds révèle que l’intégration de Dogpool dans le scénario s’est faite de manière spontanée, mais significative. Le chien devient rapidement un incontournable, apportant une dynamique unique au trio de héros.

Bien que l’humour de Ryan Reynolds reste au rendez-vous, il souligne également l’importance du personnage de Dogpool dans l’histoire. Il partage l’affection sincère qu’il éprouve pour Peggy, alias Dogpool, la considérant comme une incarnation animale de l’esprit de Wade Wilson, alias Deadpool.

Quant à l’implication de Dogpool dans l’histoire, Reynolds reste discret sur les détails, laissant planer le suspense sur le rôle précis que jouera le chien dans l’aventure de Deadpool & Wolverine.

Ryan Reynolds exprime également son désir de voir Hugh Jackman reprendre son rôle emblématique de Wolverine. Après des années d’attente, une nouvelle opportunité de collaboration entre les deux acteurs semble se profiler à l’horizon, ravivant l’espoir des fans de voir à nouveau Deadpool et Wolverine partager l’écran.

Alors que « Deadpool & Wolverine » promet une aventure épique, l’arrivée de Dogpool ajoute une dimension supplémentaire à cette histoire déjà captivante. Les fans du MCU peuvent se préparer à rencontrer un nouveau héros à quatre pattes qui laissera une empreinte indélébile dans l’univers Marvel.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Actualité

Stephen King versus Donald Trump: l’affaire du chien

Published

on

Partager

La réponse de Stephen King à la décision de Donald Trump de garder le silence s’empare des médias sociaux, provoquant l’indignation des partisans de MAGA (Make America Great Again).

Le maître de la terreur Stephen King déclenche une controverse en ridiculisant Trump pour ses partisans dévoués, via son commentaire audacieux sur le meurtre d’un chien. A savoir que Stephen King est le papa d’une petite corgi nommée Molly.

Dans un tweet devenu viral, Stephen King a lancé une flèche cinglante contre Donald Trump, suggérant que même tuer un chien pourrait augmenter sa popularité parmi ses partisans les plus fervents. Cette remarque provocatrice intervient alors que la gouverneure du Dakota du Sud, Kristi Noem, est sous les feux des critiques pour avoir abattu son chien de 14 mois.

King fait référence à la loyauté inébranlable des partisans de Trump, suggérant ironiquement que même un acte aussi condamnable que le meurtre d’un animal de compagnie pourrait renforcer sa base. Cette remarque résonne avec les vantardises passées de Trump sur sa base fidèle, rappelant sa déclaration selon laquelle il pourrait tirer sur quelqu’un en plein milieu de la 5e Avenue sans perdre d’électeurs.

L’ironie du commentaire de King réside dans le fait que Trump, connu pour ses commentaires incendiaires et controversés, pourrait effectivement bénéficier d’une telle action. Cela soulève des questions sur la nature de la politique moderne et de la fidélité partisane, où les actes immoraux peuvent être justifiés ou même applaudis par certains segments de la société.

Pendant ce temps, l’histoire de Kristi Noem, qui a admis avoir abattu son chien après qu’il ait tué des poulets, suscite également l’indignation et la désapprobation. Cette révélation a gravement endommagé ses perspectives politiques et a entraîné des critiques de la part des deux côtés de l’allée politique.

Les réactions au commentaire de King reflètent la polarisation de la société américaine, avec certains soutenant ses remarques comme une critique nécessaire de la politique toxique de Trump, tandis que d’autres défendent Trump et justifient même l’hypothétique meurtre d’un chien par nécessité.

En fin de compte, cette controverse met en lumière les tensions et les divisions profondes qui persistent dans la politique américaine, ainsi que le pouvoir des personnalités publiques comme King et Trump d’influencer le débat national.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Insultes canines : Trump et sa rhétorique

Published

on

Partager

Dans le répertoire d’insultes du président Trump, comparer ses opposants à des chiens est une tactique omniprésente, mais aux conséquences controversées.

Les remarques de Trump sur les adversaires, telles que James Comey (ex directeur du FBI viré par Trump) et Marco Rubio (sénateur républicain de Floride).

L’histoire regorge de dirigeants autoritaires qui ont cherché à déshumaniser des individus ou des groupes de personnes en les traitant d’animaux.

Les insultes canines

L’utilisation de la déshumanisation, en associant des individus à des animaux, est une stratégie commune chez les dirigeants autoritaires pour susciter la peur et la solidarité contre des ennemis perçus.

Cependant, aux États-Unis, où les chiens sont souvent considérés comme des compagnons fidèles et aimants, de telles insultes de la part de Trump peuvent être perçues différemment par le public.

Bien que les chiens soient considérés comme sales dans certaines cultures, comme au Moyen-Orient, ils sont populaires aux États-Unis comme animaux de compagnie et sont considérés comme loyaux et adorables. Le professeur David Livingstone Smith, professeur de philosophie de l’Université de la Nouvelle Angleterre dans l’Etat du Maine, a suggéré que les insulte les plus appropriées en Amérique serait de traiter quelqu’un de rat, de cochon ou de loup.

Les insultes à Omarosa Manigault Newman, (directrice de la communication de la Maison-Blance du 20.1.17 au 20.1.18), de la part de Trump, notamment en la qualifiant de « chienne », a soulevé des critiques sévères, mettant en évidence les implications de telles déclarations, en particulier lorsqu’elles ciblent des femmes et des minorités (afro-américaine) : « Manigault Newman n’a pas simplement été virée « comme une chienne ». Elle était elle-même une « chienne ».

Dans le lexique singulier du président Trump, il n’y a pas de réprimande plus vicieuse que de comparer un adversaire à un chien.

  • « Transpirer comme un chien » (cette expression est erronée, en anglais on dit transpirer comme un porc)
  • « Viré (d’une fonction, d’un travail) comme un chien. »
  • « Suer comme un chien. »

L’absence de chien

Le fait que Trump ne possède pas d’animal de compagnie qui l’accompagne à la Maison Blanche contraste avec la tradition présidentielle américaine, où de nombreux présidents ont eu des chiens comme compagnons (symboles de chaleur et de compassion), soulignant davantage son style de leadership distinct, un grand contraste avec les présidents précédents.

L’absence d’un animal de compagnie chez Trump peut refléter des traits de sa personnalité, comme le narcissisme, et soulève des questions sur son besoin de compagnie et d’affection.

Pour compléter le profil de l’Homme d’Etat, selon les mémoires de sa première épouse, Ivana, « Donald n’était pas un fan des chiens », « Quand je lui ai dit que j’emmenais Chappy avec moi à New York, il a répondu : « Non » ». Mais Ivana a persisté, emmenant son caniche avec elle lorsque le couple a emménagé ensemble.

« C’est moi et Chappy ou personne », se souvient-elle en le disant à son mari. Il s’est avéré que Chappy ne se souciait pas non plus de Trump. Ivana écrit que lorsque Trump s’approchait de son placard, le caniche lui aboyait territorialement.

Un autre épisode d’un chien qui s’est approché de Trump fut, Conan, un malinois devenu une star mondiale, pour avoir mené à la mort le chef de Daesh, Abou Bakr Al-Baghdadi. Sauf qu’en réalité, Donald Trump n’était pas très à l’aise avec le chien.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Dudù, le fidèle compagnon de Berlusconi

Published

on

Partager

La disparition du Cavaliere Silvio Berlusconi, décédé en juin 2023, a suscité de nombreuses interrogations, notamment concernant le sort de son fidèle compagnon à quatre pattes, Dudù.

Dans le testament, il n’y a aucune mention de la personne qui s’occupera de lui. Le caniche aux cheveux blancs est devenu l’objet d’une controverse entre les enfants du Cavaliere, les héritiers, et Marta Fascina, dernière compagne du multimilliardaire qui est âgée de 30 ans. Fortune estimée de ce dernier par Forbes, 6,4 milliards d’euros.

Dudù, qui a été offert à Berlusconi par Michela Vittoria Brambilla en 2012 (femme politique italienne, secrétaire d’État, puis ministre pour le Tourisme dans le gouvernement Silvio Berlusconi), est devenu un véritable symbole de l’attachement de l’homme politique aux animaux. Sa présence constante aux côtés de Berlusconi, immortalisée dans des photos iconiques, en a fait une figure emblématique de la vie politique italienne.

Questions sur l’avenir du chien

Cependant, depuis la mort de Berlusconi, Dudù semble avoir disparu de la scène publique. Alors que certains se demandent s’il est resté à Arcore (dans la région de Monza), d’autres s’interrogent sur celui qui prendra soin de lui à l’avenir.

La question de la responsabilité de Dudù incombe désormais aux enfants de Berlusconi, qui, en l’absence de dispositions spécifiques dans le testament de leur père, seront tenus d’assurer son bien-être. Cela soulève des questions sur la tutelle légale et le rôle de Marta Fascina, la dernière compagne de Berlusconi, dans la vie future de Dudù.

Qui gardera Dudù ?

Bien que Dudù ait été un compagnon fidèle de Berlusconi pendant de nombreuses années, il reste à voir qui assumera la responsabilité de veiller sur lui à l’avenir. Il est certain que Dudù est sous la supervision du personnel de la Villa San Martino à Arcore, comme cela s’est toujours produit, lorsque le propriétaire était absent pour des engagements politiques et gouvernementaux. La question demeure : à qui revient la propriété du chien ?  

Certains spéculent que Dudù pourrait rejoindre Francesca Pascale, l’ancienne et précédente compagne de Berlusconi, tandis que d’autres pensent qu’il restera à Arcore sous la garde de Marta Fascina. La réponse est Marta Fascina, dernière compagne, qui garde le chien. D’ailleurs Berlusconi lui a légué 100 millions d’euros.

En bref

Quoi qu’il en soit, l’histoire de Dudù met en lumière l’importance de prendre soin des animaux de compagnie, même après la mort de leur propriétaire. En fin de compte, Dudù représente bien plus qu’un simple chien de compagnie – il incarne l’amour et l’attachement inconditionnels entre un homme et son fidèle ami à quatre pattes.

Aux dernières nouvelles, Dudù serait déprimé car il mange « trop de petits fours ». Sur cela s’insurge le vétérinaire de Dudù qui le jure: « Dudù ne mange pas que des pâtisseries, Dudù n’est pas stressé, Dudù va très bien ».

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Marine Le Pen et les chats du Bengale

Published

on

Partager

En 2014, dans un imbroglio familial mêlant chiens et chats, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, s’était trouvée au centre d’une série d’incidents et de controverses impliquant ses animaux de compagnie.

Les dobermans de son père et ses chats du Bengale

L’histoire commence avec un tragique incident : le doberman de Jean-Marie Le Pen aurait tué l’une des chattes du Bengale de Marine Le Pen dans la résidence familiale de Montretout, à Saint-Cloud. Cependant, Jean-Marie Le Pen a réfuté ces allégations, affirmant que le chat était tombé du toit.

Quoi qu’il en soit, cet événement a marqué un tournant, poussant Marine à quitter le domaine familial pour s’installer dans sa propre propriété à La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines.

Cette saga met en lumière les tensions entre Marine Le Pen et son père, mais aussi entre leurs animaux. Les chiens de Jean-Marie Le Pen, toujours logés à Montretout, semblent avoir joué un rôle déterminant dans cette affaire, suscitant des controverses et des débats sur les droits des animaux et les responsabilités des propriétaires.

Le profession d’éleveuse de chats

D’ailleurs, Marine Le Pen est connue pour sa passion pour les chats. Cette passion pour les félins a même conduit Marine Le Pen à obtenir un diplôme d’éleveuse professionnelle de chats pendant le confinement : attestation de connaissances pour les animaux de compagnie d’espèces domestiques de l’Acaced obtenu début 2021.

Malgré ses engagements politiques, Marine Le Pen n’a jamais caché son affection pour les animaux. Elle considère les chats comme des êtres intelligents et indépendants, capables de lui apporter réconfort et douceur dans un monde parfois brutal. Cette connexion profonde avec les animaux révèle une facette plus personnelle de la présidente du Rassemblement National, qui envisage même une reconversion professionnelle dans l’élevage de chats après sa carrière politique.

Prochaines élections présidentielles 2027

Lors de l’élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen obtint un résultat politique très prometteur : Macron contre Le Pen (1er tour 28% vs 23%) et (2ème tour 58% vs 41%). Elle reste déterminée à poursuivre son ambition politique tout en conciliant ses passions personnelles, y compris son amour pour les animaux.

Son objectif est clair : remettre la France sur les rails grâce à un grand projet national, démontrant ainsi sa vision de leadership pour le pays.

Voir également:

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Personnalités et Stars

Jane Goodall: Amoureuse des chiens et des chimpanzés

Published

on

Partager

Le Dr Jane Goodall, célèbre pour ses travaux avec les chimpanzés, a fêté ses 90 ans entourée de 90 chiens de toutes races à Carmel Beach. Malgré sa renommée dans le domaine de la primatologie, elle a exprimé son amour pour les chiens.

À l’approche de ses 90 ans, le Dr Goodall reste dévouée à son travail de collecte de fonds pour le Jane Goodall Institute et Roots & Shoots. Sa tournée mondiale de 320 jours vise à promouvoir la conservation et à encourager l’action environnementale.

Fête sur la plage

Organisé par le Wildlife Conservation Network, l’événement sur la plage a rassemblé une variété de chiens en l’honneur du Dr Goodall. Malgré la pluie, la rencontre a été un succès et a donné lieu à une expérience unique pour tous les participants.

Lors d’une interview, le Dr Goodall a partagé ses réflexions sur l’événement et son amour pour les chiens. Elle a également discuté de ses expériences passées et de son engagement envers la conservation.

L’amour des chiens de Jane Goodall

Bien que célèbre pour ses études sur les chimpanzés, le Dr Goodall a toujours eu une affinité particulière pour les chiens. Son chien d’enfance, Rusty, a joué un rôle crucial dans sa compréhension du comportement animal et a remis en question les idées préconçues sur les émotions des animaux.

Un message d’espoir

Malgré son âge, le Dr Goodall reste résolument engagée envers sa mission de sensibilisation et d’action environnementale. Convaincue de l’importance de chaque individu dans la préservation de la planète, elle continue d’inspirer et d’encourager les autres à agir.

À l’aube de ses 90 ans, Jane Goodall continue de faire une différence dans le monde. L’amour de Jane Goodall pour les chiens, sa détermination envers la conservation et son optimisme indéfectible font d’elle une source d’inspiration pour les générations futures.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Actualité