Connect with us

Société

Augmentation des abandons de bouledogues français au Royaume-Uni

Published

on

Partager

Les données récemment publiées par la RSPCA révèlent une augmentation spectaculaire des abandons de bouledogues français en Angleterre et au Pays de Galles (Royaume-Uni). En seulement trois ans, le nombre d’abandons est passé de huit en 2020 à 582 en 2023, soit une augmentation de plus de 7’000%. Cette tendance alarmante contraste avec la popularité croissante de cette race, souvent prisée pour son apparence unique et sa personnalité charmante.

Les raisons de cette augmentation sont complexes. Toutefois, on peut penser que la crise du coût de la vie pourrait jouer un rôle majeur, car les bouledogues français sont souvent associés à des coûts plus élevés que d’autres races. De plus, la forme physique extrême de ces chiens, typique des races à face plate ou brachycéphales, suscite des inquiétudes en matière de santé, ce qui peut entraîner des coûts de soins vétérinaires considérablement plus élevés.

Bien que le nombre d’inscriptions de bouledogues français ait augmenté ces dernières années, cette augmentation ne suffit pas à expliquer la hausse des abandons. La santé et le bien-être des animaux doivent être pris en compte, et la campagne « Born to Suffer » lancée par la RSPCA vise à sensibiliser le public aux problèmes de santé associés aux races brachycéphales et à encourager les gens à adopter des pratiques responsables en matière d’acquisition d’animaux de compagnie.

Ces données sur les abandons surviennent à un moment où le marché vétérinaire fait l’objet d’une enquête formelle par le régulateur britannique de la concurrence, suscitant des préoccupations quant aux coûts élevés des traitements et des médicaments pour les propriétaires d’animaux. Il est crucial de trouver des solutions pour protéger la santé et le bien-être des bouledogues français et d’autres races vulnérables, tout en sensibilisant le public à l’importance de la responsabilité et de la compassion envers nos amis à quatre pattes.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Société

Chiens errants dans le conflit Israël-Hamas

Published

on

Partager

Le conflit Israël-Gaza fait des dégâts dans beaucoup de domaines ; humains, sociaux, familiaux, écologiques, environnementaux … bref même les chiens de compagnie ne sont pas épargnés.

Les campements de fortune à Gaza

Un article de Fergal Keane pour la BBC a attiré notre attention avec désarroi, nous extrayons uniquement quelques informations relatives à la situation des chiens dans la zone de guerre.

La guerre est quelque chose de terrible. Le conflit Israël-Gaza, au milieu du chaos et du désespoir, un campement. Un refuge improbable – un abri de fortune adjacent au cimetière de Rafah. L’odeur de la mort et les murs fragiles des tentes offrent peu de protection contre les grognements des chiens errants fouillant parmi les tombes.

Le manque de ressources alimentaires et d’abris sûrs constitue la principale préoccupation de ces chiens errants. Contraints de trouver leur nourriture dans les déchets ou en chassant la faune locale, ils deviennent une nuisance pour les populations locales et peuvent également devenir agressifs dans leur quête de survie. Ces chiens, autrefois des animaux de compagnie des défunts ou déplacés, errent désormais en meutes, cherchant leur subsistance parmi les tombes de fortune.

L’inimaginable – des chiens se repaissant de restes humains, des membres étendus près de la clôture du cimetière.

Environnement en Israël

Un autre article, cette fois, du Times of Israël de Sue Surkes donne une autre réalité sur les chiens errants avec un autre angle.

Ainsi, de l’autre côté de la frontière, depuis le début du conflit contre le Hamas, des centaines de ces chiens errants ont franchi la frontière depuis Gaza vers Israël. Depuis le 7 octobre 2023, date du début des hostilités, environ 1’000 chiens sauvages ont pénétré en Israël dans les zones naturelles protégées. Ces meutes de chiens, souvent affamées et désorientées, ont été observées tentant de chasser la faune locale, de chasser les gazelles, et semant la terreur parmi les soldats postés le long de la frontière.

Bien que la rage ne soit pas encore présente à Gaza, ces chiens errants représentent néanmoins un danger potentiel pour la population. Les autorités doivent donc agir avec prudence pour gérer cette menace croissante.

L’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA), au travers de ses inspecteurs, est autorisée à abattre les chiens sauvages que dans les réserves naturelles et dans un rayon de 500 mètres.

Mais dans ce cas, il leur faut demander des permis spéciaux pour ce faire : demande à faire au Ministère de la Protection de l’environnement.

voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Débat sur l’accès au pub anglais : enfants versus chiens

Published

on

Partager

Dans le pub Lower Red Lion de St Albans, près de Londres, un panneau affichant « Dog Friendly, Child Free« , ce qui veut dire en français « Chiens acceptés, pas d’enfants », a déclenché une controverse virale sur les réseaux sociaux. Cette politique, en place depuis plus de dix ans selon le propriétaire David Worcester, a suscité des réactions mitigées, alimentant un débat animé sur l’accès des enfants aux lieux publics.

Le tweet de l’utilisateur X @HifromKyle, partageant une photo du panneau, a généré plus de 75 millions de vues, 58’000 likes et plus de 3’000 commentaires, lançant une discussion passionnée entre ceux qui soutiennent l’accueil des chiens et ceux qui estiment que l’interdiction des enfants est discriminatoire.

Certains ont exprimé leur soutien à la politique du pub, soulignant qu’ils préféraient la présence de chiens à celle d’enfants dans un cadre principalement destiné aux adultes. D’autres ont critiqué cette politique, la considérant comme une forme de sexisme qui affecte particulièrement les femmes, surtout celles accompagnées de leurs enfants (un peu « woke » comme vision).

Certains ont souligné l’importance de créer des espaces accueillants pour les familles, permettant aux nouvelles mamans de socialiser sans restriction.

Le débat s’est également étendu à la question de l’acceptation des animaux de compagnie par rapport aux enfants, bien qu’il y ait des lieux interdits aux chiens mais pas aux enfants. Certains ont critiqué le fait que les chiens soient admis tandis que les enfants sont exclus, remettant en question l’équité de cette politique.

Malgré les critiques, David Worcester a maintenu sa position, affirmant que la politique avait pour but de maintenir une atmosphère calme et détendue pour ses clients. Il a également souligné que la politique était en place depuis plus d’une décennie et avait reçu un soutien majoritairement positif de la part de la clientèle locale.

En fin de compte, le débat met en lumière les différentes attentes et préférences des individus en matière d’expérience dans les lieux publics, soulevant des questions sur l’équilibre entre les besoins des adultes et ceux des familles. La discussion reste ouverte quant à la manière de créer des environnements inclusifs tout en respectant les préférences de chacun.

Voir également:


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Faits divers

La ville d’Alicante traque les incivilités relatives aux chiens

Published

on

Partager

Une ville côtière d’Alicante se trouve confrontée à un problème croissant de crottes de chiens dans ses rues, avec près de 73 tonnes ramassées chaque année. Les autorités locales prennent des mesures strictes pour contrer ce problème, menaçant d’amendes allant jusqu’à 3’000 euros.

Une situation inacceptable

La Mairie d’El Campello (près de la ville d’Alicante) exprime son mécontentement face au manque de responsabilité des propriétaires de chiens, qui continuent de laisser les excréments de leurs animaux dans les rues malgré les campagnes de sensibilisation sur les incivilités dues aux chiens. Les travailleurs municipaux rapportent ramasser quotidiennement environ 200 kilos de déchets canins, soulignant la présence de ces déjections dans toutes les parties de la ville.

Appel à la collaboration citoyenne

Les autorités locales appellent à une collaboration active de la part des citoyens pour résoudre ce problème. Ils soulignent que le simple geste de ramasser les déchets de son chien et de les jeter dans les poubelles appropriées peut contribuer grandement à maintenir la propreté des rues.

Conflit et distribution de sacs

Un autre conflit émerge concernant la disparition rapide des sacs spéciaux destinés à la collecte des déchets canins. Bien que 270’000 sacs aient été distribués dans toute la ville, leur disparition rapide entraîne une accumulation de déchets non collectés dans les rues.

Sanctions et réformes législatives

La ville envisage de renforcer les sanctions pour ceux qui ne ramassent pas les déchets de leurs animaux, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 3 000 euros. Une réforme de l’ordonnance municipale est en cours pour permettre des actions policières plus efficaces contre ce problème persistant.

Vers une solution durable

Alors que les autorités travaillent sur une réglementation plus stricte, des mesures concrètes telles que le déploiement de patrouilles de police dans les zones les plus touchées sont envisagées. L’objectif est de garantir que les espaces publics restent propres et sûrs pour tous les résidents et visiteurs.

La résolution de ce problème nécessite non seulement une action des autorités, mais également une prise de conscience et une responsabilité individuelle de la part des propriétaires d’animaux. En collaborant ensemble, la ville peut créer un environnement plus agréable et accueillant pour tous.

Affiches des campagnes d’information espagnoles concernant les déjections


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Faits divers

Litige à Manhattan: Un chien dangereux divise les résidents

Published

on

Partager

A Manhattan, un immeuble prestigieux se trouve au centre d’un litige concernant Sam, un chien de soutien émotionnel accusé d’attaques répétées contre les locataires. La situation met en lumière les complexités juridiques et éthiques entourant les animaux de soutien émotionnel.

Le Contexte : Luxe et controverses à l’Upper West Side

Situé au 175 West 79th Street, l’immeuble propose des logements de luxe à des prix élevés, mais la présence de Sam, un chien de soutien émotionnel, a semé la discorde parmi les résidents. Les plaintes affirment que Sam a attaqué plusieurs personnes, entraînant des blessures nécessitant des soins médicaux.

https://youtube.com/watch?v=BM_vADeUS7g%3Ffeature%3Doembed

Le procès et les allégations

Une plainte récente déposée par un locataire, Joe Venafro, allègue que Sam a été impliqué dans plusieurs incidents d’agression non provoquée. A l’origine du litige à Manhattan, les propriétaires de Sam sont accusés de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour prévenir de telles attaques de la part du chien et d’avoir négligé de protéger les autres locataires.

Le débat sur les animaux de soutien émotionnel

La situation met en lumière les questions entourant les animaux de soutien émotionnel et les responsabilités des propriétaires. Bien que ces animaux offrent un soutien vital à de nombreuses personnes, leur comportement agressif peut poser des risques pour autrui, soulevant des questions sur la réglementation et la responsabilité.

Les réactions et les conflits

La réaction des propriétaires de l’immeuble et des gestionnaires face aux plaintes a été diverse. Alors que certains résidents ont exprimé leur préoccupation, d’autres ont minimisé les incidents, divisant ainsi la communauté.

Implications juridiques et solutions potentielles

La poursuite soulève des questions importantes sur la responsabilité des propriétaires d’animaux de soutien émotionnel et la sécurité des autres résidents. Les solutions possibles incluent une meilleure réglementation des animaux de soutien émotionnel et une prise de conscience accrue des responsabilités des propriétaires.

Conclusion : Vers une résolution équitable

Alors que le litige se poursuit, il est crucial de trouver un équilibre entre le soutien nécessaire aux personnes ayant des besoins émotionnels et la sécurité des autres résidents. En abordant ces questions de manière proactive et collaborative, il est possible de trouver des solutions qui protègent les droits de tous les résidents tout en respectant les besoins des personnes ayant des animaux de soutien émotionnel.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Faits divers

Un chien réconforte l’acteur de Jésus sur la Via Crucis

Published

on

Partager

Dans la région de Sacatepéquez, au Guatemala, une scène touchante d’un chien s’est déroulée lors d’une dramatisation de la Via Crucis avec un acteur de Jésus, devenant virale sur les réseaux sociaux.

Empathie Inattendue

Pendant la Semaine Sainte, une représentation de la Passion du Christ a pris une tournure émouvante lorsque, lors d’un chemin de croix, un chien a montré une incroyable empathie envers l’acteur jouant Jésus. L’animal, apparemment errant, s’est approché de l’acteur flagellé pour lui offrir réconfort et soutien, témoignant de l’amour inconditionnel des animaux de compagnie.

Un instant captivant

Alors que l’acteur était allongé au sol, simulant les abus subis par Jésus, le chien s’est approché de lui, manifestant une compassion spontanée qui a été capturée par un spectateur et partagée largement sur les réseaux sociaux. L’image de ce moment tendre a suscité une vague d’émotion et de réflexion parmi les internautes.

L’Amour Inconditionnel des animaux

La fondation Toby pour le sauvetage des animaux maltraités ou abandonnés a souligné l’importance de cet acte d’empathie, mettant en lumière la nature altruiste et compatissante des animaux. Les commentaires des utilisateurs ont également exprimé leur émotion face à cette démonstration d’amour inconditionnel, comparant souvent l’amour des chiens à celui de Jésus pour l’humanité.

Réactions et réflexions

La publication des images a entraîné une vague de réactions, avec de nombreux utilisateurs louant la compassion du chien et soulignant la leçon d’amour qu’il offre à l’humanité. Certains ont même spéculé sur la signification spirituelle de cette rencontre, la comparant à l’amour désintéressé de Jésus il y a deux mille ans.

En bref

Au-delà de la dramatisation religieuse, cette rencontre entre un chien et un acteur sur la Via Crucis rappelle la capacité des animaux à manifester de l’empathie et de l’amour dans les moments les plus difficiles. C’est un rappel poignant de la puissance de l’amour inconditionnel, un message universel qui résonne au-delà des frontières culturelles et religieuses.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Scully : Un Soutien canin dans le service d’odontologie à l’Hôpital de Brest

Published

on

Partager

Scully, une femelle golden retriever âgée de 2 ans, a rejoint le service d’ odontologie du CHRU de Brest en novembre 2023, où elle assiste deux chirurgiennes-dentistes dans le but de rassurer les patients phobiques ou en situation de handicap. Cette initiative, une première en France, vise à améliorer l’expérience des soins dentaires pour ces patients particuliers.

La présence bienveillante de Scully a un impact significatif sur le confort des patients pendant les traitements. Le docteur Florence Sand témoigne de son efficacité en soulignant que les enfants sont plus attentifs au chien qu’aux soins dentaires, ce qui contribue à apaiser l’atmosphère et à rendre la situation moins stressante.

Les retours positifs des patients et de leurs proches soulignent l’efficacité de cette approche novatrice. La présence de Scully aide non seulement à détourner l’attention des patients, mais elle favorise également un sentiment de sécurité et de réconfort, comme en témoigne Rosa, la mère d’une jeune patiente autiste.

L’introduction de la médiation animale à l’hôpital Morvan a été approuvée par les instances médicales et sanitaires compétentes. Les praticiens et les étudiants se sont rapidement approprié cette nouvelle méthode, reconnaissant l’importance du rôle de Scully dans le processus de soins.

Scully, formée par l’association Handi’Chiens, travaille exclusivement avec les docteurs Florence Sand et Camille Bossard. En tant que mascotte du service, elle joue un rôle essentiel dans l’interaction avec les patients phobiques ou en situation de handicap, favorisant ainsi la communication et l’établissement d’une relation de confiance.

À la fin de chaque séance, Scully offre un petit cadeau au patient, contribuant ainsi à égayer leur expérience. Son dévouement est également récompensé par une croquette bien méritée. L’investissement financier pour former et intégrer Scully dans l’équipe médicale a été significatif, et le soutien financier des usagers est sollicité via le fonds de dotation du CHU de Brest.

Cette approche de médiation animale est réservée aux patients nécessitant une attention particulière, et son efficacité témoigne de l’importance croissante des thérapies complémentaires dans le domaine de la santé.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Snoopy : Un compagnon thérapeutique à l’ Institut Curie

Published

on

Partager

Snoopy, un setter anglais noir et blanc de deux ans, adopté à la SPA, est devenu le premier chien à temps plein intégré dans une unité de soins en France, à l’Institut Curie. Cette décision novatrice à l’Institut Curie à Paris s’inspire des pratiques courantes dans d’autres pays, comme les États-Unis ou le Canada, où les animaux de compagnie jouent un rôle thérapeutique crucial.

Un accueil chaleureux

À son arrivée mi-décembre, Snoopy a été chaleureusement accueilli par l’équipe médicale de l’unité de recherche sur les plaies et la cicatrisation. Confortablement installé dans le bureau, il est devenu le nouveau « collègue de travail » tant attendu, apportant avec lui une dose bienvenue de réconfort et de joie.

Ce projet a été conçu par tous les membres du service, désireux de renforcer les liens entre les soignants et les patients. Dans un environnement où le temps est compté et où les épreuves du cancer sont omniprésentes, Snoopy apporte une touche d’humanité qui illumine les journées de tous ceux qu’il rencontre.

Une présence réconfortante et objectifs clairs

Des études antérieures ont montré que la présence d’un animal de compagnie peut considérablement améliorer le moral des patients pendant les traitements médicaux. Snoopy fait office de source de réconfort et de distraction, brisant le silence de la salle d’attente et incitant à des échanges spontanés entre les patients.

Snoopy est formé pour interagir de manière appropriée avec les patients, en particulier avant des soins stressants. Des séances d’éducation régulières sont organisées pour lui apprendre à répondre aux besoins des patients de tous âges, renforçant ainsi son rôle de compagnon thérapeutique.

Des résultats attendus :

L’introduction de Snoopy à l’Institut Curie s’accompagne d’une étude visant à évaluer les bienfaits de sa présence dans un environnement hospitalier. Le directeur de l’hôpital, le Pr Steven Le Gouill, espère que cette recherche permettra de mesurer l’impact positif de la compagnie d’un animal sur la qualité de vie des patients et du personnel médical.

En bref

Snoopy incarne l’espoir et la compassion au sein de l’Institut Curie, offrant un soutien inestimable aux patients et aux soignants. Son intégration réussie témoigne du potentiel immense des animaux de compagnie dans le domaine de la médecine et souligne l’importance de la dimension humaine dans les soins de santé.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Pape François critiqué pour ses déclarations sur la natalité et les animaux

Published

on

Partager

Le Pape François suscite la controverse avec ses déclarations de fin d’année 2023 sur la natalité en Italie et le rôle des animaux de compagnie.

Déception et réactions face aux déclarations du Pape

Lors d’un discours devant les préfets italiens, le Pape François a exprimé son inquiétude concernant la baisse du taux de natalité en Italie, en associant la présence de chiens dans les familles à un remplacement des enfants. Ces propos ont suscité une vive réaction de la part des défenseurs des droits des animaux et de certains secteurs de la société italienne.

Réplique des défenseurs des droits des animaux

L’association des Animalistes italiens, au travers de son président Walter Caporale, a répondu aux déclarations du Pape en soulignant que les animaux de compagnie ne doivent pas être considérés comme des substituts aux enfants.

Le Pape semble avoir dit « ce sont les immigrants qui devraient être accueillis dans nos maisons ». Caporale a rajouté : « Votre Sainteté, lorsque les 32 000 prêtres, les 52 000 consacrés et les 70 000 religieuses auront adopté un immigrant, alors nous, les Animalistes italiens, suivrons également votre appel ».

Ce dernier a rappelé l’importance de défendre les plus fragiles, qu’il s’agisse des immigrés, des personnes âgées, des handicapés, des femmes ou des animaux. Caporale a appelé à un respect accru de la vie animale et a souligné que la violence envers les animaux peut conduire à des comportements violents envers les humains.

Contestation des arguments du Pape

Certains critiques ont remis en question la légitimité des préoccupations du Pape concernant la natalité en Italie, soulignant que le problème est bien plus complexe et que les déclarations du Pape risquent de simplifier à l’excès une situation démographique mondiale en constante évolution. Ils ont également critiqué le Pape pour ce qu’ils perçoivent comme une ingérence inappropriée dans les affaires politiques et sociales de l’Italie.

Appel à la clarification et au respect de la vie animale

Au-delà de la polémique, de nombreux commentateurs ont appelé le Pape François à clarifier ses propos et à promouvoir le respect de la vie animale en tant que valeur évangélique fondamentale. Ils soulignent l’importance de ne pas opposer la question de la natalité à celle de la protection des animaux, et appellent à une réflexion plus nuancée sur ces sujets complexes.

En bref

Les déclarations du Pape François sur la natalité en Italie et le rôle des animaux de compagnie ont suscité des réactions mitigées et ont mis en lumière les tensions entre différentes visions de la société et de l’éthique. Alors que certains appellent à une réaffirmation des valeurs traditionnelles de la famille, d’autres mettent en avant l’importance de la compassion et du respect envers toutes les formes de vie.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Les familles multi-espèces et les services canins

Published

on

Partager

Les entreprises offrant des services de garderie canins se multiplient, offrant aux propriétaires d’animaux la possibilité de socialiser leurs compagnons à quatre pattes pendant les heures de travail. De plus en plus de chiens sont désormais pris en charge dès le matin par des services de navette, puis ramenés chez eux en fin d’après-midi. Cependant, pour bénéficier de ces services, les chiens et leurs propriétaires doivent passer un processus d’entretien et de période d’adaptation.

Les détails des services et la demande croissante

Le processus de prise en charge commence tôt le matin, avec les premiers ramassages vers 7h30 par exemple. Les chiens sont transportés vers des espaces verts clôturés où ils peuvent passer la journée à jouer, courir et se faire des amis. Les entreprises de garderie veillent à ce que les chiens soient en sécurité et bénéficient d’un environnement favorable à leur bien-être. Le retour à la maison s’effectue en fin de journée, permettant aux propriétaires de retrouver leurs compagnons après une journée bien remplie.

L’augmentation de la demande pour ces services est indéniable. Les entreprises de garderie pour chiens voient leur clientèle croître rapidement, avec des centres qui atteignent rapidement leur capacité maximale. Les propriétaires cherchent des solutions pour assurer le bien-être de leurs animaux de compagnie pendant leur absence, et ces services répondent à ce besoin croissant.

Les profils de clientèle et l’investissement financier

Les propriétaires qui utilisent ces services sont souvent des personnes qui travaillent à temps plein et qui souhaitent offrir à leur chien une compagnie et une stimulation pendant la journée. Certains chiens fréquentent la garderie régulièrement, tandis que d’autres n’y vont que sporadiquement. Les services de garderie sont également utilisés par les propriétaires dont les chiens souffrent d’anxiété de séparation ou qui ont besoin de socialiser avec d’autres chiens.

Les tarifs pour ces services varient généralement, mais sont centrés sur 45-50 francs par jour, selon le centre et les services proposés. Certains centres offrent des réductions pour les forfaits mensuels ou les achats de plusieurs jours. Malgré le coût, de nombreux propriétaires considèrent ces services comme un investissement dans le bien-être et le bonheur de leur chien.

La raison d’être des services

Les sociologues et les psychologues expliquent l’essor de ces services comme une réponse à l’évolution des relations sociales dans notre société actuelle. Les propriétaires de chiens cherchent à offrir à leurs animaux de compagnie une vie enrichissante et épanouissante, reflétant souvent le lien étroit et affectueux qu’ils entretiennent avec leurs compagnons canins.

La relation entre l’homme et le chien évolue vers une forme de parentalité et de complicité, renforçant ainsi le lien émotionnel entre les deux. Cette évolution témoigne d’une transformation profonde de la manière dont nous vivons et interagissons avec nos animaux de compagnie, les considérant comme des membres à part entière de nos familles.

L’Anthropomorphisation des chiens et le vocabulaire

L’anthropomorphisation des chiens, c’est-à-dire le fait de leur attribuer des caractéristiques humaines, contribue à renforcer ce lien émotionnel. Les propriétaires voient souvent leurs chiens comme des membres de la famille à part entière, ce qui influe sur les choix de vie et les décisions concernant le bien-être de leurs animaux.

Les entreprises de services canins adoptent un langage qui reflète cette relation particulière entre les chiens et leurs propriétaires. Les termes tels que « papa ou maman humain » sont préférés à « propriétaire » ou « maître », soulignant ainsi le caractère familial de la relation entre l’homme et le chien.

En bref

En conclusion, l’émergence des services canins et la montée en puissance des familles multi-espèces reflètent une transformation profonde de la société moderne. Les propriétaires de chiens cherchent à offrir à leurs animaux de compagnie une vie riche et épanouissante, et ces services répondent à ce besoin croissant de bien-être animal.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Social

Thérapie avec chiens pour femmes victimes de violence de genre

Published

on

Partager

La Mairie de Grenade a lancé un projet novateur baptisé Asican, proposant une thérapie émotionnelle assistée par des chiens pour les femmes survivantes de violence de genre.

Ce projet est le résultat d’une collaboration entre la Police Locale, via son Unité Canine, et le Service d’Égalité du Consistoire. Il a été lancé par le maire de Grenade, Marifrán Carazo, en présence de représentants municipaux et de la police locale.

L’objectif principal du projet est de fournir un espace sûr et thérapeutique aux femmes victimes de violence de genre afin de renforcer leur estime de soi, leur bien-être émotionnel et leurs compétences en communication.

Le projet adopte une approche globale en travaillant sur différents aspects, en combinant l’entraînement canin avec une intervention dirigée par une équipe spécialisée. Un deuxième objectif est de restaurer l’estime de soi, d’acquérir une sécurité émotionnelle et d’améliorer les interactions sociales saines.

Les séances, d’une durée estimée de quatre à six mois, se déroulent en présentiel avec une heure de formation hebdomadaire. Dirigées par des agents de l’Unité Canine de la Police Locale, elles ont lieu dans les installations policières et aux alentours du domicile des participantes.

Le projet a débuté sous forme de pilote avec la participation de deux femmes entre juillet et décembre 2023, obtenant des résultats positifs. Il est prévu d’incorporer de nouveaux participants répondant aux critères établis par le Centre Municipal d’Information de la Femme.

Le Projet Asican représente une initiative innovante visant à fournir un soutien holistique et thérapeutique aux femmes victimes de violence de genre à Grenade. En combinant l’interaction avec les chiens et une intervention spécialisée, il cherche à restaurer l’estime de soi et à renforcer les capacités émotionnelles et sociales des participantes.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Société

Les propriétaires de chiens réclament les mêmes congés parentaux

Published

on

Partager

De plus en plus de propriétaires de chiens britanniques revendiquent un congé spécifique (congés parentaux) pour prendre soin de leurs compagnons à quatre pattes, une tendance reflétée dans une enquête récente menée par Burns Pet Nutrition. L’étude révèle que près de la moitié des propriétaires de chiens estiment qu’ils devraient bénéficier des mêmes droits de congé que les parents humains, soulignant ainsi l’évolution des attitudes à l’égard de la relation homme-animal.

Besoin de congés adaptés

Selon l’enquête, environ un parent de chien sur dix souhaite bénéficier d’un « congé pour animaux de compagnie », une période dédiée pour prendre soin de son chien malade ou pour faire face au décès d’un animal. Cette demande témoigne de l’importance croissante que les propriétaires accordent à leurs animaux de compagnie, qu’ils considèrent souvent comme des membres à part entière de leur famille.

Réclamations pour des droits équivalents

Les propriétaires de chiens britanniques réclament des droits spécifiques, notamment un congé pour emmener leur chien chez le vétérinaire sans avoir à puiser dans leurs congés annuels. De plus, plus de la moitié des participants à l’enquête estiment qu’ils devraient bénéficier d’un congé de compassion pour faire leur deuil lors du décès de leur chien bien-aimé.

Tendance générationnelle

Les résultats de l’enquête montrent que les propriétaires de chiens de la génération Y et de la génération Z sont les plus passionnés par les droits parentaux des animaux de compagnie. Cette inclination peut être attribuée à la perception des chiens comme des membres de la famille, avec 82% des répondants de 18 à 24 ans considérant leurs animaux de compagnie comme leurs enfants.

Réactions contradictoires

Cependant, malgré la demande croissante de congés pour animaux de compagnie, tous ne partagent pas cet avis. Une enquête menée par Reed a révélé que 58% des personnes interrogées étaient opposées à cette idée. Malgré tout, des entreprises telles que BrewDog ont déjà mis en place des politiques de congé parental pour chiots, reconnaissant ainsi l’importance des animaux de compagnie dans la vie de leurs employés.

En bref

La tendance vers des congés pour animaux de compagnie reflète l’évolution des attitudes sociales envers les animaux de compagnie et leur statut en tant que membres de la famille. Alors que la demande pour ces congés spéciaux continue de croître, les employeurs et les législateurs sont confrontés au défi de trouver un équilibre entre les besoins des propriétaires d’animaux de compagnie et les exigences du marché du travail moderne.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Faits divers

Victime d’attaque de ses Rottweilers, elle leur rend hommage

Published

on

Partager

Nikita Piil, survivante d’une attaque brutale de ses propres Rottweiler, partage un hommage émouvant envers ses anciens compagnons canins. Malgré les graves blessures et le traumatisme qu’elle a subis, elle exprime toujours un amour profond pour Harlem et Bronx, les chiens qui ont failli lui coûter la vie.

L’incident, survenu à Perth l’année dernière, a laissé Nikita Piil avec des blessures graves, dont une infection bactérienne. Ses chiens, Bronx et Harlem, ont été réprimés après l’attaque, l’un étant abattu par des policiers et l’autre déclaré dangereux et euthanasié peu de temps après.

Pourtant, malgré la douleur et les séquelles physiques et émotionnelles, Nikita Piil trouve la force de rendre hommage à ses anciens compagnons. Sur les réseaux sociaux, elle exprime en cinq mots simples mais puissants l’attachement indéfectible qu’elle ressent envers eux : « Je ne suis rien sans vous. »

Ce geste poignant révèle la complexité des liens entre les humains et leurs animaux de compagnie, même dans des circonstances aussi tragiques. Bien que les Rottweilers aient causé des blessures graves à Nikita Piil, son amour pour eux demeure, témoignant de la profondeur de la relation entre un propriétaire et ses animaux.

Malgré les épreuves qu’elle a traversées, Nikita Piil reste une combattante, soutenue par sa famille et ses proches. Son hommage sincère aux chiens qui l’ont presque tuée reflète sa capacité à trouver la lumière dans l’obscurité, à traverser l’adversité avec courage et à trouver la paix dans l’amour inconditionnel qu’elle éprouve pour ses compagnons canins.


Partager

En savoir plus sur Les News chiens et chats

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Continue Reading

Actualité