La favorite au poste de vice-présidente de Trump, Kristi Noem, avoue avoir tué sans regret un chien

PartagerLa récente confession de Kristi Noem dans son nouveau livre fait grand bruit ; la gouverneure du Dakota du Sud, souvent évoquée comme possible colistière de Trump, a avoué avoir tué un chien de chasse et une chèvre. Cette révélation a suscité une réaction de répulsion généralisée, y compris parmi les conservateurs. La nouvelle a perturbé la course à la vice-présidence de Donald Trump, le candidat républicain présumé à la présidentielle, dont Noem est un ardent partisan. Des figures conservatrices éminentes ont exprimé leur horreur devant cet acte. Alyssa Farah Griffin, ancienne membre du personnel de Trump, a souligné l’importance de la formation des chiens et condamné l’acte de Noem. Même des voix démocrates se sont jointes au concert de critiques, soulignant l’importance de traiter les animaux avec compassion. Déclarations controversées Dans son livre, Noem décrit avec détail ses frustrations envers Cricket, le chien de chasse qu’elle a tué. Elle a déclaré que le chien de 14 mois nommé Cricket, un braque à poils durs, était « impossible à dresser » et « sans valeur » comme chien de chasse. Ce récit macabre a choqué de nombreux lecteurs et a relancé le débat sur le traitement des animaux. Noem a emmené Cricket dans une gravière et lui à bout portant a-t-elle écrit. Après avoir tué Cricket, Elle « s’est rendu compte qu’un autre travail désagréable devait être fait » et elle a pointé son arme sur l’une des chèvres de la famille, qui, selon elle, était « méchante », sentait « fétide, musquée, rance » et « adorait chasser » ses enfants.La républicaine de 52 ans a détaillé l’assassinat dans son dernier livre comme preuve qu’elle est prête à faire des choses « difficiles, salissantes et laides » lorsque cela est nécessaire. Réactions politiques et médiatiques La révélation de Noem a eu un impact sur la course à la vice-présidence, où elle est souvent mentionnée comme candidate potentielle. Des figures politiques et médiatiques ont exprimé leur consternation face à cette histoire, soulignant l’impact potentiel sur la carrière politique de Noem. A la l’annonce de la nouvelle, Hillary Clinton a trollé la gouverneure du Dakota du Sud et avait tweeté « Ne votez pas pour quelqu’un à qui vous ne feriez pas confiance avec votre chien ». Les groupes de défense des animaux ont réagi avec indignation, condamnant l’acte de Noem comme cruel et inexcusable. Ils ont souligné l’importance de l’éducation et de la compassion envers les animaux, critiquant la décision de Noem de tuer Cricket plutôt que de chercher des solutions alternatives. Réponse de Kristi Noem Face aux critiques, Noem a tenté de justifier son acte en invoquant les réalités de la vie à la ferme. Cependant, ses explications n’ont pas convaincu de nombreux observateurs, qui estiment que tuer un animal de compagnie sans essayer d’abord de le dresser ou de lui trouver un nouveau foyer est inacceptable. Réactions publiques Des personnalités connues ont également exprimé leur indignation, condamnant l’acte de Noem comme délibérément cruel. Des campagnes publicitaires ont même été lancées pour sensibiliser au traitement des animaux par les politiciens et inciter à la compassion envers les animaux. En bref L’affaire Noem met en lumière les questions éthiques entourant le traitement des animaux par les politiciens. Alors que Noem, qui a tué de sang-froid en tirant au visage du chien, tente de minimiser les réactions négatives, la condamnation de son acte semble être unanime, tant du côté conservateur que démocrate. Enfin, des personnalités célèbres ont ajouté leur voix à la condamnation de Noem, soulignant que la cruauté envers les animaux ne devrait pas être tolérée, quelle que soit l’affiliation politique. Mark Hamill, Martina Navratilova et d’autres ont exprimé leur désapprobation, renforçant ainsi le sentiment général de répulsion face à cet acte cruel. Même la fille du regretté sénateur républicain John McCain (Arizona) a critiqué Noem après les révélations dans le Guardian. Voir également: Partager En savoir plus sur Les News chiens et chats Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail. Saisissez votre adresse e-mail… Abonnez-vous